Les « Young Leaders » d’AfricaFrance repensent le développement de l’Afrique.

0
227

Initiative remarquée pour AfricaFrance qui a lancé le 3 juillet dernier, son premier programme « Young Leaders » avec le soutien de l’Agence française de Développement. 20 profils au potentiel reconnu ont été sélectionnés pour assurer le rapprochement économique entre la France et le continent africain. En mobilisant ces jeunes leaders, le programme vise également à soutenir une croissance inclusive et partagée de l’Afrique. Leur visite officielle a débuté à Paris puis s’est achevée sur le continent Africain, à Abidjan, Nairobi et Tunis à l’occasion des Rencontres Africa 2017. 

Le programme « Young Leaders » AfricaFrance

Le programme « Young Leaders » a pour objet de révéler, réunir et valoriser de jeunes talents français et africains, acteurs du service public et privé, qualifiés de hauts potentiels en une « promotion » d’exception. Un programme innovant dont la mission vise à tisser des liens solides entre la France et l’Afrique, de construire un réseau durable et développer ainsi, le secteur privé du continent. Il invite également les jeunes talents à développer une vision commune et à élaborer des projets dans les secteurs clés du continent comme l’agriculture, la santé, l’éducation, les nouvelles technologies …

« Par ce programme, nous entendons relever un défi auquel la jeunesse de l’équipe AfricaFrance – 36 ans – fait écho : décloisonner les initiatives, rendre visibles les nouveaux acteurs, renforcer les outils et les réseaux, pour une nouvelle génération aspirante à apprendre et construire. En somme, renforcer leurs capacités à la hauteur de leur talent, de leur énergie et de leur détermination » exprime Lionel Zinsou, Président d’AfricaFrance.

Sur 600 candidatures, 20 participants au potentiel reconnu ont été désignés lauréats soit 13 hommes et 7 femmes, de 32 ans d’âge moyen et représentant 13 nationalités différentes. Ils sont entrepreneurs ou détiennent des postes clés liés aux activités professionnelles aussi variées que la finance, l’agriculture, le développement durable, les nouvelles technologies ou les sciences.

Le comité de sélection pluridisciplinaire composé notamment de Fernand Adjahossou d’Orange, Jean-Christophe Ramos, directeur Afrique de Canal+ ou Malick Diawara, responsable éditorial du Point Afrique, a jugé chacune des candidatures sur deux critères principaux qui sont l’engagement démontré par le candidat pour le développement en Afrique ainsi que son expertise relative à son domaine d’activité.

 

Les « Young Leaders » en visite officielle

Les 20 hauts potentiels sélectionnés se sont réunis le temps de deux sessions en France puis en Afrique pour échanger, partager leurs expériences, renforcer les relations entre secteur privé français et africain, développer une vision commune et accélérer la transition vers un développement durable, autour de la thématique « Numérique et Développement ».

La visite officielle des Young Leaders a débuté à Paris et ce, pendant 5 jours, du 3 au 5 juillet 2017. Session pendant laquelle les lauréats ont pu rencontrer les acteurs du monde politique, économique ainsi que du monde de l’entreprise, jouant tous un rôle dans les relations France-Afrique. Lors d’une deuxième étape organisée du 2 au 6 octobre, Les Young Leaders ont participé à la seconde édition des Rencontres Africa 2017 à Abidjan, les 2 et 3 octobre, puis à Nairobi et à Tunis du 5 au 6 octobre.

Après le succès d’une première édition organisée à Paris en 2016, Les Rencontres Africa ont été reconduites en 2017, déclinées en trois manifestations. Abidjan, Nairobi et Tunis choisies pour leur dynamisme et leur grand potentiel économique, ont été désignées comme les trois villes hôtes des Rencontres Africa 2017. Un événement exceptionnel et incontournable, qui a accueilli plus de 1000 dirigeants africains et plus de 300 entrepreneurs français. L’occasion pour les « Young Leaders » de participer à des débats et des ateliers autour des thématiques comme la ville durable, l’agriculture les industries agro-alimentaires, les énergies, le numérique, les financements innovants, la formation, et l’entrepreneuriat. Les « Young Leaders » ont profité de l’événement pour rencontrer des hauts dirigeants des secteurs public et privé proches de leur environnement de travail. Une première étape permettant à ces hauts potentiels de se constituer un réseau professionnel efficace.

 

Une nouvelle génération de jeunes talents 

Voici quelques-uns des profils des jeunes talents issus de la promotion « Young Leaders » 2017 révélés par AfricaFrance :

 

Arnaud Blanchet

Arnaud est un jeune entrepreneur social français de 35 ans diplômé de l’EDHEC Business School. Après une expérience dans le Groupe Publicis pour les conférences Women’s Forum où il était directeur financier, il crée en 2012 Last Mile for BoP, une entreprise sociale ayant développé une application mobile gratuite permettant aux épiciers informels ou Spaza Shops (en Afrique du Sud) de comparer les prix de gros et de commander leur stock au meilleur prix depuis leur téléphone portable, avec des prix atteignant souvent 10% moins chers. Le projet pilote, mené dans plusieurs bidonvilles autour du Cap, a permis de générer en six mois plus d’un million de Rand de chiffres d’affaire et de distribuer plus de 6 tonnes de nourriture fortifée (24 000 repas).

 

Aziz Diallo

Ivoirien de 36 ans, Aziz Diallo est diplômé de l’École Polytechnique de Côte d’Ivoire. Il a complété ce diplôme d’ingénieur (spécialité télécommunications) par un mastère en Strategic Management à HEC Paris en 2006. Il a successivement travaillé chez Alcatel (2004-2006), au cabinet de conseils Oliver Wyman puis Greenwich Consulting (2007-2008) et chez MTN Group (2009-2014). Il est depuis n 2014 le Directeur Général de Canal+ Mali à Bamako où il a effectué́ une réorganisation stratégique de la distribution qui a permis à la liale malienne du groupe d’avoir le plus fort taux de croissance entre 2015 et 2016 (55%) parmi toutes les liales du groupe CANAL+. Il vient d’être nommé directeur général de Canal+ Côte d’Ivoire avec prise de fonction à Abidjan au 1e Août 2017.

 

Aminata Kane 

Après avoir obtenu son diplôme de Master en management européen (majeure entrepreneurs) à HEC Paris, Aminata décide de compléter son cursus par un MBA au MIT Sloan School of Business à Cambridge (USA). Jeune Franco- Sénégalaise de 32 ans, la lauréate est depuis 2016 chef du département Marketing d’Orange Money (Groupe Sonatel) au Sénégal. Avant cela, elle a commencé sa carrière au sein de McKinsey & Company et a également créé sa marque de prêt à porter, Fula&Style.

 

Richard Seshie

Ce jeune ghanéen né en Côte d’Ivoire et âgé de 30 ans est diplômé de l’ Université Félix Houphouët Boigny de Côte d’Ivoire. Engagé dans le monde de l’entreprenariat, il est le fondateur de l’Association 3535, un «initiative Studio» qui incube et implémente concrètement des projets afin de transformer l’écosystème entrepreneurial en Afrique. Richard est récipiendaire de plus d’une vingtaine de Prix et Bourses, et s’est notamment distingué comme le grand gagnant du Prix Orange de l’Entrepreneur Social en Afrique de l’Année 2012. Avant cela, Richard s’est investi professionnellement dès 2008 auprès d’Innovest [n°1 mondial de la notation extra-financière (ESG)] puis au sein de Microsoft comme Responsable des Affaires Communautaires (RSE) pour l’Afrique du Nord.

Pour découvrir l’ensemble des 20 profils des « Young Leaders » d’AfricaFrance: http://www.africafrance.org/programmes/young-leaders-edition-2017/ 

AfricaFrance, « pour une croissance partagée »

 Approuvée lors du Sommet Paix et Sécurité de l’Elysée en décembre 2013, l’association AfricaFrance a officiellement été fondée par les chefs d’Etats africains et français en février 2015, à l’occasion du Forum franco-africain pour une croissance partagée. Lionel Zinsou, ancien Premier Ministre du Bénin, en est le président depuis sa création.

 » AfricaFrance rassemble des Etats, des entreprises, des collectivités locales, des associations, des établissements d’enseignement et de recherche, aussi bien africains que français, avec pour objectif de renouveler les relations économiques entre la France et le continent africain pour une croissance partagée, durable et inclusive. »

www.africafrance.org

 

 Un programme soutenu par l’Agence Française de Développement.

Le programme « Young Leaders » a été organisé avec le soutien de l’Agence française de Développement, institution financière publique qui depuis 1992, lutte contre la pauvreté et favorise le développement des Pays du Sud. Rémy Rioux est le Directeur général de cette institution.

 » Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités. Elle promeut de nouveaux modèles de développement, plus résilients, moins émissifs et mieux à même de répondre aux aspirations économiques et sociales des habitants de cette planète. »

https://www.afd.fr

 

PARTAGER